Le suc et l’Absynthe

éditeur poétique

vendredi 8 février 2008, par Hugo Musella

Toutes les versions de cet article :

  • [français]

Ici ça bricole de la poésie, ça la met sur papier

et ça en fait des trucs qui ressemblent à des livres.


Micro, comme notre cosmos,

poésie perdue au milieu des sucettes de-caux,

micro comme celui qu’on prend en main, parfois,

quand on en a envie.

Oui, c’est ça, c’est l’envie qui nous motive, étonnant ?

L’envie et surtout le hasard.

Celui des rencontres et celui des récups…

Papier abandonné, bon à jeter, papier découpé, papier vieilli, papier

collant, on va pas se refaire la chanson…

un peu marre d’acheter du papier.

Alors, on le prend là ou il est, chez les imprimeurs, massicoteurs, papetiers, parfois dans les poubelles, et chez vous y en a ? On est preneurs…

Et faire des livre quand on en a envie, allez, euh…tout l’temps ?

en faire 101 petits exemplaires, environ, parce que ça suffit,

oui, ça suffit bien…


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette