CHEVALIER

Théâtre jeune public pour trois comédien

lundi 22 décembre 2008, par Hugo Musella

Toutes les versions de cet article :

  • [français]
Plus tard, Claudican le sait, il sera chevalier. Pour y parvenir, il devra subir une damnation, quitter sa famille, défier la nuit, affronter le gardien du pond, danser avec les diables, résister aux gargouilles, voler avec le grand carnaval des démons… mais de toutes ces épreuves, il ne sait rien encore. Ce qu’il sait, croyez-le, c’est qu’un jour, il sera chevalier.

Claudican :

Comme si les chevaliers avaient besoin d’une clef porte bonheur ou bien de terre magique. Comme s’ils étaient effrayés par la lune ou la nuit ou par une bassine d’eau. Pépé, lui, frissonne même devant son ombre. Il se retourne, la regarde et tremble Quand je serai chevalier, rien ne me fera peur, jamais, pas même la peur elle-même. C’est elle qui se cachera de mon armure étincelante. Même la foudre et le temps se tiendront à carreau devant moi. La pluie n’osera pas me toucher, le…

PDF - 238.6 ko
texte integral

1 Message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette