Bilan (3)

Texte de Fanny Debernardy

jeudi 7 mai 2009, par Hugo Musella

Toutes les versions de cet article :

  • [français]
Étonnants de franchise et de lucidité, les derniers textes écrits dans l’atelier relatent le parcours de chacun à travers les méandres de l’écriture de théâtre.

Le temps de monter les marches, de regarder une sculpture, d’aller écouter de la musique, cette musique qui était curieuse, d’y voir des étudiants noyés dans l’ennui du temps.

Le temps qui tourne autour, le temps que les sons du Tamtam résonnent, que je découvre que « Vanessa donne son chien, qu’il y a Voxabulaire le 9 Décembre, qu’il y une fois par mois à Nice Nord un atelier Voix en scène, qu’un inconnu vend son scooter 1200 Euros »

Que notre condition est affichée et que nous sommes impuissants face à Pecresse.

Le temps d’y réfléchir en parcourant des choses figées par le temps qui ont pourtant pris du temps à se figer.

Le temps, tout est question de temps et le temps est une question sans limites…le temps de corriger cette faute d’orthographe, de me dire que je devrais peut être aller faire un tour à Voxabulaire.

Le temps d’entendre cette fille dire à une autre qu’en rentrant chez elle sa mère avait enlevé son lit pour mettre un bureau et vendu son scooter sans la prévenir, le temps de me dire qu’elle devrait peut être acheter celui que vend cet inconnu, et de me dire que c’est trop cher autant que le temps, encore une fois le temps c’est de l’argent.

Cette pauvre fille rentre et perd sa chambre et son scooter parce qu’elle est partie trop long------Temps, cela dégage des réflexions. Quelles réflexions ? Le temps de me relire et de me dire que le temps s’écoule à une vitesse mais est une limite qui fait agir.

Il m’a permis d’écrire une nouvelle fois ce que jamais je n’aurais envisagée d’écrire. Une nouvelle fois le temps m’a amené à l’inconnu en posant sur le papier des sensations connues.

Le temps de me dire que nous devons nous servir du temps, de me dire qu’il faut revenir à la case départ parce qu’on va m’attendre et je suis là.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette